Les concepts

Lean ux et design thinking, quelles différences ?

Les deux concepts sont très proches. D’ailleurs, le Lean UX est une version simplifiée du design thinking. Les deux philosophies ont leurs avantages suivant les contextes des projets.

Le Lean UX est une version simplifiée et n’utilise que les méthodes rapides du design thinking. Elle permet de faire des tests rapidement.

En comparaison, le design thinking lui est un processus plus long où une grande partie du travail consiste en amont à se mettre à la place de l’utilisateur.

Le design thinking

Le maître mot est : l’expérience. Actuellement, l’important n’est pas réellement la technologie ou le produit, mais l’expérience offerte à ses utilisateurs. Il utilise les méthodes de résolutions de problèmes que les designers utilisent pour faire innover leurs produits, ainsi que les expériences.


Nait dans les années 50, mais officialisé en 1987 avec le livre de Peter Rowe, le design thinking n’a pas un seul modèle, mais plusieurs.

Les différents modèles

5 étapes

Le modèle de la standford d.school 


Ce modèle propose cinq étapes — Empathie, Définition, Idéation, Prototypage, Test — qui s'enchaînent logiquement, mais qu’il n’est pas obligatoire se suivre. Il faut faire plusieurs cycles.


Site de Standford
Exemple du modèle de design thinking de la Standford d.school

Le double diamant

Le modèle du double diamant du design Council


Constitué de 4 phases distinctes — Découvrir, Définir, Développer, Livrer — C’est une représentation visuelle du processus de design. Il illustre la pensée divergente (nombre d’idées crées) avant de s’affiner et de réduire son nombre pour enfin arriver à la meilleure (pensée convergente).


Site du design Council
double diamand du design council

Design Sprint

Design sprint par Google


Après avoir testé plus de 300 stratégie commerciales, de design... Google a développé une approche particulièrement faite pour les produits numériques. Développé en 2010 et adaptée du modèle de la Standford d. School et du double diamant du design council, ils y ont ajouté des notions d’agilité, ainsi qu’un focus sur le prototypage et les tests. On retrouve une phase divergente et une phase (plus longue) de convergence.


Site de Google
schema du du google design sprint

Avantages

Pourquoi l’utiliser ?

Centré sur l’humain : La méthodologie met l’humain au centre de la réflexion et des décisions.
Un dessin vaut mille mots  Au lieu d’en parler comme une fonctionnalité, il est plus rapide de la dessiner et de la tester.
Exploration (divergence)  Avec le design thinking, la première phase est l’exploration du problème avant de chercher à générer une solution.

Le Lean UX

Pour résumer, on cherche à concevoir rapidement et de manière itérative, en plaçant l’utilisateur au centre des réflexions. Sous forme d’atelier avec les membres de l’équipe, le Lean UX permet d’obtenir une vision commune du projet et de renforcer la cohésion d’équipe.


Cette méthode s’inscrit dans la méthodologie Agile, dont elle tire son origine. Elle permet d’accélérer le processus et de réduire l’étendue des recherches UX qui peuvent bloquer le démarrage d’un projet urgent.

Selon Jeff Gothelf, évangéliste, la méthode repose sur 3 fondations :
Empathie : comprendre le contexte et les difficultés rencontrées par les utilisateurs
Créativité : imaginer des solutions aux problèmes
Rationalité : mesurer et jeter si ça ne produit pas le résultat attendu.

Avantages

Pourquoi l’utiliser ?

Dans le développement d’un projet, nous avançons souvent à l’aveugle. Nous travaillons à partir d’un doute pour ensuite aller vers une certitude. Le Lean UX permet de réduire le risque en testant tôt et rapidement.
On a beau designer de superbes idées, en étant persuadé de répondre à un besoin, on est jamais vraiment sûr de viser dans le mille. Pour ce faire, il faut tester avec des utilisateurs finaux et s’ajuster rapidement. Par exemple, Amazon est capable de déployer de nouvelles fonctionnalités en production toutes les 12 secondes. Ceci lui permet de tester certaines hypothèses et ainsi obtenir une solide expérience utilisateur sur le long terme.
Exemple d'atelier UX

les utilisations

Pour quel type de projet puis-je l’utiliser?

Les ateliers se déroulant entre un à cinq jours, la méthode permet d’obtenir des résultats rapides.
Cette méthode est très adaptée au développement de produits ou aux projets demandant de penser au développement des fonctionnalités (ex : application web ou mobile, en particulier en mode agile). Par contre, dans les mandats contractuels ou dans ceux nécessitant beaucoup de design graphique, celle-ci est plus difficile à mettre en place car elle demande une amélioration continue.
Dans mon processus, j’utilise le Lean UX pendant la phase de recherche et d’idéation.

Vous ne savez pas par où commencer ?

En tant que partenaire, je vous aiderais à définir la meilleure stratégie.

Écrivez-moi